La mort à notre porte

Viendra-t-il un jour qu’un individu, loup solitaire ou membre d’un groupe terroriste tel les al-Shabab ou État islamique ou Boko Haram, cogne à notre porte pour nous trancher la gorge, nous tirer une balle dans la tête, jeter une grenade de haine parce que notre mode de vie n’est pas compatible avec l’Islam? Est-on en sécurité lorsque piéton ou cycliste, nous traversons un stationnement d’école, d’un centre commercial ou d’un endroit public?

Toutes ces inquiétudes ne foisonnent pas uniquement dans ma tête de Nord Américaine francophone, j’en suis convaincue. Ces quelques mots veulent entre autres souligner le travail et le courage de porte paroles, telle Karima Bennoune, qui parcourent le monde pour dénoncer de telles atrocités et aussi pour informer, éduquer le plus de gens possible.

Dans sa conférence intitulée La face du terrorisme qui ne fait pas les gros titres, Mme Bennoune sensibilise ses auditeurs à partager l’information qu’elle véhicule – voici sa conférence (cliquer sur le lien ou copier-coller dans la barre d’Adresse URL): https://www.ted.com/talks/karima_bennoune_the_side_of_terrorism_that_doesn_t_make_headlines?language=fr#t-754771

Le site Ajouad Algérie mémoires partage également des informations qui ne font pas les grands titres :  https://ajouadmemoire.wordpress.com/
mais qui publie des articles, des images sur des morts, victimes des extrémistes/intégristes, dont la disparition est demeurée trop longtemps silencieuse.

Ce billet est une bien petite contribution, mais néanmoins un geste de plus qui permet de briser le silence. Si chaque individu s’y met, courage, espoir, dialogue, pardon, c’est un geste qui deviendra contagieux.

Lynnda

Publicités