Moi

Slam de Simon Lalonde
étudiant 2e année, programme architecture
Collège La Cité, 2010-2011
établis en art numérique
©SimonLalonde, 2010

J’aime bien les histoires, Et puisque l’auditoire en veut une

Laissez moi vous raconter la mienne,

de toute façon elle ne fera pas la une

Depuis ma naissance, je réfléchie, je pense,

Je voyage sans cesse, chaque seconde, à outrance,

Que ce soit en soi, ou à pied,

J’adore me rappeler les endroits que j’ai visités

Malheureusement, de l’occident au Moyen-Orient,

Lisbonne, Paris, Vancouver et Milan,

le Chili, la Californie, puis le Costa Rica,

Il faut souvent oublier ce que l’on a

Car tout ce qui nous appartient vraiment,

On l’a en nous, des souvenirs, pour le moment.

Ce qu’on cherche est souvent beaucoup plus près qu’on ne le croit,

Que ce soit l’amour, les amis, la famille,

J’aime les avoir près de moi.

Pour vous parler de la Nature;

J’ai laissé une ligne vierge, chose incongrue

Pour nous rappeler celle qu’on a perdue

Un jour, on utilise l’art comme un leurre,

Et puis, avec le temps on vient à se demander,

Si à coup de crayon c’est le plomb qui pleure,

Ou bien le papier qui se fait saigner.

«Il est bien plus difficile de se JUGER soi-même que de juger autrui.»

Disait un vieil ami au cours de ses péripéties.

Une dernière chose,

pour clore ma prose,

Écoutez bien ceci,

Comme venant d’un ami:

À regret,

On cherche trop souvent,

À devenir qui l’on est.